42. AU HASARD DU DESTIN  ANONYME 1
Rue de la Commune, Vieux-Montréal. 
(63po. x 7po.) septembre 1996.
 
    C'est la première toile d'une série de six qui mettront l'extrême accent sur des personnages photographiés au hasard de mes promenades. Le côté étroit et longiligne tout en hauteur de l’œuvre accentue le focus sur un individu seul dans son univers.

    Cet jeune homme attendait pour aller manger à l’accueil Bonneau dans le vieux-Montréal. Ce qui m'a frappé en premier c'est simplement la position du haut de son corps qui formait un rond beige parfait dans un carré rouge parfait. J'ai fait marier la couleur beige de son manteau avec les couleurs des pierres du mur et son pantalon bleu avec les morceaux de ciel dans le reflet des vitres. D’ailleurs, des stores horizontaux en transparence sont relevés de plus en plus à mesure qu'on s'élève en hauteur. La perceptive du mur de la bâtisse est légèrement tournée vers la gauche par esprit de relever des défis originaux de composition. Le graffiti 'Québec', en partie effacé, se déploie au-dessus de la tête du bonhomme et sa rondeur est reprise dans le plus haut des châssis. Avec la grisaille du mur et le peu de ciel bleu c'est l'attente interminable qu'il se passe quelque chose d'exaltant dans nos vies.