15. LES AMANTS DE L'ÄGE D'OR
St-Henri-de-Taillon. Lac St-Jean. 
(30po. x 54po.) janvier, février, mars 1990.
Collection Union-vie
 
    Après avoir exposé les 9 premières toiles sur le thème des ciels de Montréal à la maison de la culture Mont-Royal en 1988, j'ai entrepris d'organiser une exposition itinérante qui allait se promener à travers 5 centres culturels du Québec. Elle débuta à l'automne 1989 et se termina à l'automne 1990. Elle comprenait 14 toiles et s'intitulait 'Les ciels de ma ville' ou 'Les éternels éphémères'. Les voyages que cela m'occasionna à travers la province m'amenèrent à élargir ma vision ciel/ville à ciel/terre ou plutôt, création divine versus création humaine. J'ai commencé alors à prendre beaucoup de photos au gré de mes déplacements qui se faisaient souvent sur le pouce. 
 
    'Les amants de l'âge d'or' fut la première toile dont le sujet étais situé en dehors de Montréal. À l'été 89, j'avais visité le Centre National des Arts de Jonquière puis signé l'entente d'exposition. J'en avais profité pour visiter le Lac St-Jean et camper. Le lendemain d'une nuit dans un camping commercial, ce qui n'est pas dans mes habitudes, à la Pointe-Taillon, j'ai dû marcher environ 5 kilomètres sur une petite route déserte (pas d'auto pour le pouce) pour regagner une route principale. C'est après avoir gravi une petite butte et en me retournant que la scène m'est apparue. Ces deux maisons banales, face à face, l'une faite d'ardoises et l'autre de bardeaux m'ont fait penser à un vieux couple. Elles me rappelaient celles de mon enfance où habitaient les oncles du dimanche après-midi. L'ensemble, les cordes à linge, le paysage m'a tellement frappé que j'ai su immédiatement que cela deviendrait un tableau. À l'automne, quand le titre fut trouvé, il imposa cette lumière dorée spécifique de fin de jour qui inonde toute la scène. Pour réaliser cette lumière orangée, j'ai dû la déposer en couches fines transparentes sur les éléments peints de leurs couleurs naturelles. Les nuages forment une voûte au-dessus des deux maisons pour les souligner.