34. AU FUTUR DÉMODÉ  MONUMENT 2
Brossard. 
(36 po. x 18 po.) janvier, mi-février 1995.
 
     Pour cette série des monuments où il y en aura en finale quatre en tout, je vais prendre l'habitude de photographier des gens à leur insu. Surtout ceux qui m'interpellent par leur silhouette, leur singularité. Cette autre vieille enseigne délabrée de Brossard témoigne de l'usure du temps et de ce qui était moderne un jour ne l'est plus le lendemain. Par le titre 'Monument' c'est aussi une moquerie au peu de vestige digne de ce nom au Québec. Je me moque aussi des travers des gens comme dans la scène de cette mère et son fils. Elle semble toute heureuse avec ses sacs d'épicerie tandis que son grand dadais d'enfant a renversé par terre une boîte de céréales pour avoir d'avance le jouet à l'intérieur. J'ai dû acheter une boîte de céréales multicolores et la renverser sur mon plancher d'atelier pour étudier le résultat. Les paniers de provisions, ajoutés, m'ont demandé aussi une étude complexe. Un graffiti sur le rectangle blanc de l'affiche annonce le besoin de quelqu'un de s'exprimer 'La parole est à moi!' mais il n'y a rien écrit d'autre (graffiti lu sur un autre endroit).