36. LES ÉTERNELS ÉPHÉMÈRES  HOMMAGE 1
L'est de Montréal. 
(21po. x 54po.) août, mi-septembre 1995.
Collection Privé
 
    Voici un sujet inusité comme je les aime mais en même temps très représentatif de notre époque actuelle. Cet ensemble de tours et de bâtisses est une raffinerie de pétrole de l'est de Montréal comme on en retrouve souvent en périphérie des grandes villes. Ce tableau est un hommage aux réalisations des humains qui se veulent durables mais sont néanmoins éphémères. Les ciels qui sont au contraire très éphémères n'en sont pas moins constamment renouvelés. Le ciel ici reprend subtilement en teintes pastel la palette sourde des couleurs de cette construction faite de briques, d'acier et de tôle. Les mouvements gracieux des nuages soulignent aussi les variations de hauteur des tours et apportent, malgré l'étrangeté du sujet, un côté reposant et méditatif à la scène. La lumière dorée de fin du jour qui éclabousse tout magnifie cette scène qui aurait pu autrement être austère.