27. COUPABLE D'INNOCENCE
Baie St-Paul. 
(24po. x 54po.) janvier, février 1993.
 
     Ma participation au Symposium de la jeune peinture au Canada de Baie St-Paul en 92, où on devait pendant un mois réaliser une murale de 50 pieds carrés, fut une expérience enrichissante qui aida beaucoup à l'avancement de ma carrière. 
 
    C'est pour cette raison qu'à mon retour à Montréal, j'ai décidé de peindre un hommage à Baie St-Paul à travers cette simple scène. C'est la vue que l'on avait en sortant de l'aréna où se déroulait le Symposium, à gauche du stationnement. Cette roulotte à patates frites, aux allures de théâtre pour enfants, me rappelait sans doute les 20 ans de ma vie consacrés à temps partiel au théâtre de marionnettes. La découpe du tableau en diptyque asymétrique, clin d’œil à l'art contemporain dont je suis issu, avait pour but de mettre en évidence un personnage. Ce vieil homme tout de jaune vêtu était l'original de la place, paradant et se laissant photographier sur sa bicyclette allégorique. Qu'est-ce qu'il avait à perdre car on s'en va tous au même endroit. D’ailleurs, derrière lui à l'arrière-plan, se profile un cimetière. Trouvant le panneau de gauche un peu vide et sans vie, j'ai composé, à la dernière minute, la scène des mouettes se battant autour d'une poubelle. Le tableau fut exposé dans la vitrine d'une galerie durant le Symposium de l'année suivante.